Retour

Les légendes de la région de Małopolska racontées aux enfants!

Les légendes de la région de Małopolska racontées aux enfants!

Zdjęcie przedstawia dwójkę małych dzieci zwiedzajacych Kopalnię Soli w Wieliczce. Towarzyszy im przewodnik.
Chaque région, en particulier celle de Małopolska, possède ses propres légendes, récits et contes de fées. Ce sont généralement des histoires d'événements réels, qui proviennent parfois du passé de la région. Elles peuvent aussi être des histoires fantastiques le plus souvent liées à des croyances populaires et même païennes. On entend souvent dire que les légendes de Małopolska sont les légendes les plus populaires de Pologne. C’est pourquoi tous les enfants devraient les connaître !

La légende la plus célèbre et la plus populaire est probablement « L'histoire du prince Krak et du terrible dragon ». Elle raconte l’histoire du prince Krak, fondateur légendaire de la ville, et du terrifiant dragon qui habitait dans la grotte située sous la colline du Wawel. Personne n’arrivait à vaincre ce monstre, qui semait la terreur parmi la population, et celle-ci devait lui rendre hommage en lui offrant des animaux. Si le dragon ne recevait pas à temps sa nourriture, il enlevait des habitants. Un jour, le cordonnier Skuba, un homme intelligent, eut une idée pour se débarrasser du terrible dragon. Il remplit de soufre une peau de mouton et l’offrit au monstre. Celui-ci, ne se doutant de rien, dévora l’offrande et provoqua ainsi un incendie dans ses entrailles, qu'il tenta d’éteindre en buvant de grandes quantités d'eau de la Vistule. Il en but tant qu’il éclata en mille morceaux, et les habitants furent enfin délivrés. Il existe aussi une autre version de cette légende, qui dit que le prince Krak se débarrassa lui-même du dragon.

Zdjęcie przedstawia ziejącego ogniem Smoka Wawelskiego.

Tout le monde sait probablement que dans la région de Cracovie se trouvaient deux sites d’extraction du sel gemme. Mais est-ce que tout le monde sait d'où vient ce sel de Wieliczka et de Bochnia ? L'explication se trouve dans la belle légende de « L'anneau de Sainte Kinga ». La princesse hongroise Cunégonde (Kinga) devait épouser le prince Boleslas le Chaste, mais avant cela, elle voulut offrir à sa nouvelle patrie un cadeau précieux. Elle jeta donc sa bague de fiançailles dans l'une des mines de Hongrie, et ceci dans un but précis. À son arrivée dans la région de Małopolska, elle donna immédiatement l'ordre de lancer creuser une mine à l'endroit où se trouve aujourd’hui la mine de sel de Wieliczka (certaines versions de la légende disent que cela eut lieu dans la zone où se trouve la mine de sel de Bochnia). À la grande stupéfaction de tous, la bague de fiançailles jetée par Kinga fut retrouvée au centre même d’un bloc de sel extrait du sol. C’est ainsi que la princesse fit don à ses nouveaux sujets d’une précieuse ressource, le sel gemme.

Dwójka małych dzieci zwiedzajacych Kopalnię soli w Wieliczce.

Kopalnia Soli w Bochni.

Passons maintenant aux Tatras, les zones montagneuses les plus éloignées de Małopolska. Il existe aussi sur cette région une merveilleuse légende, celle des « Chevaliers endormis sous les Tatras ». Quiconque regarde les montagnes rocheuses depuis Zakopane peut voir la forme inclinée du mont Giewont, qui est interprétée de différentes façons. Beaucoup de gens y voient le profil d'un homme endormi, un chevalier ou un roi. Un personnage comme celui-ci doit avoir une armée, et c’est le cas également ici. La légende raconte que quelque part dans les grottes sombres, terrifiantes et mystérieuses situées sous le mont Giewont, cette armée endormie attend. Lorsque le mal se répandra dans le monde (ou quand la Pologne sera en danger, selon une autre version de la légende), le Giewont se réveillera avec son armée pour venir au secours de ses sujets.

Na zdjęciu w oddali znajduje się krzyż na Giewoncie.

On peut trouver dans la région de Małopolska un véritable désert. La légende associée à ce lieu s’intitule « Comme est apparu le désert de Błędów ». Elle remonte au XIIIe siècle, au moment où deux métaux précieux, l’argent et le plomb, commençaient à être extraits dans le pays d'Olkusz, entraînant le forage de puits profonds. Ces travaux miniers inquiétèrent les démons qui habitaient à cette époque les zones souterraines situées sous les mines. Ces créatures eurent peur que l'homme puisse pénétrer dans leur monde. Il fut décidé de punir de leur impudence tous ceux qui s’occupaient de l'extraction de l'argent et du plomb et que pour ce faire, la mine serait recouverte de sable de la mer Baltique. À cette fin, l'un des démons se rendit à l'autre bout de la Pologne pour remplir un sac de sable. Il n'avait pas prévu que ce sac une fois rempli pourrait être trop lourd pour lui, ce qui demanderait plus d'efforts pour le transporter. En cours de route le diable, de plus en plus fatigué, heurta avec le sac le clocher de l’église d'Olkusz, et c'est ainsi que le sable se répandit dans tous les champs alentour, donnant naissance au désert de Błędów.

Zdjecie przedstawia piaszczystą Pustynię Błędowską.

 

Multimédia

Lire Lire